Enfants sourds au Viet Nam : la langue des signes pour sortir du silence

Source : UNAPEDA. Article publié le lundi 8 septembre 2014.

LES POINTS MARQUANTS

 - On estime qu’il y a près de 15 500 enfants sourds ou malentendants âgés de moins de 5 ans au Viet Nam, et la plupart d’entre eux n’ont pas accès à un enseignement préscolaire.
 - Un projet administré par la Banque mondiale attribue un tuteur sourd à chaque enfant pour lui apprendre la langue des signes.
 - L’approche adoptée implique la famille de l’enfant dans son apprentissage et son développement.

Hô-Chi-Minh-Ville, VIET NAM - En 1886, Nguyen Van Truong (également connu sous le nom de Jacques Cam) revient à Saïgon (l’actuelle Hô-Chi-Minh-Ville) après avoir passé six ans à l’école des sourds-muets de Rodez, en France. Le jeune homme sourd intègre alors l’école des sourds-muets de Lai Thiêu, la première de ce type au Viet Nam, où il enseignera la langue des signes à des enfants sourds ou malentendants…

Lire l’article : http://www.unapeda.asso.fr/article.php3?id_article=2200

×