Décisions du Comité Interministériel du Handicap à Nancy (54)-Décembre 2016

Cih 3

Le 2 décembre 2016, était organisée une réunion

du « Comité Interministériel du Handicap » (CIH)

entre ministres et représentants d’associations

en lien avec le handicap.

Manuel Valls était  présent,

il a annoncé des décisions.

Voici quelques-unes de ces annonces :

 

Éducation et enseignement supérieur

Le gouvernement s’est engagé à améliorer l’intégration des jeunes

en situation de handicap. Un effort important doit être fait dans les

universités et les grandes écoles. Par exemple, les besoins des

étudiants doivent être mieux pris en compte. Pour encourager les

jeunes lycéens à faire des études supérieures, il faut qu’ils soient

mieux informés et mieux accompagnés pendant toute leur scolarité.

Emploi

Les décisions prises doivent permettre plus d’accès à l’emploi.

Par exemple, il est prévu un meilleur accompagnement vers l’emploi

pour les jeunes en situation de handicap, un développement des Cap

Emploi… Un projet doit aussi permettre aux personnes handicapées

d’être orientées vers de nombreux métiers.

Citoyenneté

La citoyenneté des personnes en situation de handicap doit aussi être

soutenue. Par exemple, les jeunes handicapés doivent avoir accès

à un « parcours d’éducation artistique et culturelle » comme les

autres jeunes. Il faut aussi encourager l’intégration de tous dans les

associations et les clubs sportifs. Les sportifs paralympiques doivent

être mieux accompagnés pour progresser encore plus vers le haut

niveau. Les programmes télévisés doivent être plus accessibles.

Solutions numériques

Les technologies numériques doivent être développées pour aider

et soutenir les personnes handicapées. Par exemple, le centre relais

téléphonique pour sourds, malentendants… a été voté dans la

loi République numérique.

Prestation de Compensation du Handicap

À partir de l’année prochaine, les personnes de plus de 75 ans auront

droit à la Prestation de Compensation du Handicap (PCH) pour celles

qui avaient déclaré leur handicap avant 60 ans.

Accès aux soins

L’accès aux soins et aux informations de santé doit être amélioré.

Par exemple, il faut développer les unités d’accueil et de soins

pour sourds dans les établissements de santé (hôpitaux…). Le 114,

numéro d’appel d’urgence, doit évoluer pour être entièrement

accessible. L’année prochaine, le 114 proposera la conversation

totale : les personnes pourront contacter les services d’urgence, par

fax, SMS, mail, audio et visioconférence (LSF, français écrit, français

oral). Le remboursement des audioprothèses doit aussi être amélioré.

René Bruneau, représentant de l’UNISDA* et président du MDSF**,

était présent. Il a souhaité remercier Dominique Gillot, sénatrice et

présidente du CNCPH***. Depuis de nombreuses années, elle se bat

aux côtés des associations de personnes handicapées et c’est aussi

grâce à elle qu’il y a toutes ces avancées.

* Union Nationale pour l’Insertion Sociale du Déficient Auditif.

** Mouvement Des Sourds de France.

*** Conseil National Consultatif des Personnes Handicapées.

×