Revaloriser la profession d’interprète en langue des signes LSF

Interpretes

© abcdz2000 - sxc.ru

Source : Audition-info.org   Publié le vendredi 26 juin 2015

"Les interprètes en langue des signes (LSF) sont en colère.

Ceux de l’Institut des jeunes sourds de Bourg-la-Reine (92),

près de Paris, ont manifesté le 30 mai 2015 pour revaloriser leur profession.

Une revendication locale d’une structure qui a plus de 150 ans,

mais qui concerne l’ensemble des interprètes.

En cause, la convention collective 66 qui régit leur statut.

Alors que la profession exige cinq ans d’études, les traducteurs en LSF sont rémunérés

au niveau d’un bac +2.

Une pétition a déjà recueilli plus de 250 signatures, et une lettre a été envoyée le 3 juin 2015 pour réclamer un rendez-vous à l’ARS,

l’Agence régionale de santé.

Sans réponse, les interprètes pourraient mener de nouvelles actions.

Le risque est que ce métier soit désormais exercé par des personnes ayant moins de compétences.

La France comptabilise près de 450 interprètes en LSF."

H.A.

×